Vous ne croirez pas ce qui s’est passé quand la mère porteuse accouche d’une paire de jumeaux

Publié le 11/05/2020
Publicité

Aucune femme au monde ne devrait avoir à vivre sa vie sans éprouver l’amour et le lien d’une mère et d’un enfant», expliquait Jessica Allen à ABC News en 2017. Elle était mère de deux fils lorsqu’elle a étendu son aide à un couple essayant d’avoir un bébé. Elle est devenue une mère porteuse. Tout a commencé en douceur, mais l’accouchement a entraîné des complications inattendues pour toutes les personnes impliquées. Elle a dit à People : «Je ne le referai plus jamais. Je ne suis pas la seule à avoir eus une histoire cauchemardesque, mais je suis la seule à avoir vécu une histoire comme celle-ci.

Vous Ne Croirez Pas Ce Qui S'est Passé Quand La Mère Porteuse Accouche D'une Paire De Jumeaux

Vous Ne Croirez Pas Ce Qui S’est Passé Quand La Mère Porteuse Accouche D’une Paire De Jumeaux

Jessica Allen essayait seulement d’aider

Jessica Allen était une résidente de Californie et mère de deux enfants. Elle avait l’impression de faire quelque chose de bien lorsqu’elle s’est inscrite pour être mère porteuse d’un couple chinois. Le pays asiatique interdit la gestation pour autrui, alors ils sont venus jusqu’aux États-Unis pour trouver quelqu’un qui convienne.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.01.10

Jessica Allen essayait seulement d’aider

Une décision difficile

Si jamais vous ressentiez la frustration d’une conception ratée, vous comprendrez la décision du couple d’opter pour la gestation pour autrui. Allen a certainement été gentille d’aider les gens dans cette situation. Il est important de noter que ce n’est en aucun cas une décision légère d’opter pour la maternité de substitution. C’est généralement le résultat de tentatives infructueuses de tomber enceinte, explorant d’autres voies comme la FIV et autres moyens.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.01.47

Une décision difficile

Un bon candidat

Pour être une mère porteuse, vous devez passer une longue procédure de tests et un processus de dépistage. En plus d’être sûr que c’est quelque chose que vous êtes prêt à faire pour vous-même, une future mère porteuse doit se demander si elle fera de la maternité de substitution traditionnelle ou gestationnelle. Elle devrait également entrer en contact avec une agence de maternité de substitution et peut-être un avocat de maternité de substitution.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.02.23

Un bon candidat

Tout pour le bébé

À l’époque, elle était employée par Omega Family Global, l’entreprise basée à San Diego qui la mettait en contact avec le couple plein d’espoir. En avril 2016, un seul embryon mâle a été implanté dans son utérus via un processus appelé fécondation in vitro. Les substituts doivent consommer des œstrogènes et des progestatifs pour préparer les utérus à l’implantation. Elle a suivi les instructions du médecin avant et après la procédure pour assurer une grossesse réussie. Cependant, le médecin a trouvé quelque chose concernant six semaines plus tard.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.02.57

Tout pour le bébé

L’impensable est arrivé

Après l’analyse de six semaines, les professionnels de la santé ont informé Allen qu’il y avait deux bébés dans l’utérus. Le médecin a déclaré que s’il était rare que des embryons se séparent, cela s’est produit. Allen a été soulagé d’apprendre que cela n’avait rien d’extraordinaire et le couple était ravi d’entendre la nouvelle.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.03.40

L’impensable est arrivé

Faire des ajustements

Outre les dépenses supplémentaires, Allen a reçu 30 000 $ pour être mère porteuse. Quand ils ont découvert les jumeaux, ils ont ajouté 5 000 $ supplémentaires à son salaire mensuel, ce qui n’avait que du sens. Les choses se sont bien déroulées jusqu’à la date de l’accouchement.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.04.44

Faire des ajustements

Quelque chose n’allait pas chez les bébés

Allen a subi une césarienne le 12 décembre 2016 après 38 semaines. Elle a accouché de deux bébés, bien qu’elle n’ait pas eu la chance de les regarder car un écran opaque les séparait. Ils ont été emmenés juste après leur naissance, mais elle en a eu l’occasion de les voir le soir même où elle se remettait. La future mère est passée dans sa chambre et lui a montré une photo des bébés. Elle a révélé aux gens : “L’un avait l’air complètement chinois, l’autre n’avait pas l’air complètement chinois. Il était clair qu’ils n’étaient pas identiques … mais je n’ai pas posé de questions.”

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.05.24

Quelque chose n’allait pas chez les bébés

Un message important

Une fois la livraison terminée, chacun est retourné à sa propre vie. Allen est rentrée chez elle pour se remettre de sa grossesse et avec son mari, elle a acheté une nouvelle maison. Un mois plus tard, ils étaient sur le point d’emménager quand Allen a reçu un texto de la future mère. C’était une photo des jumeaux et un message de doute. Quand Allen a parlé au New York Post , elle a expliqué que la future mère lui avait demandé: «Avez-vous réfléchi à la raison pour laquelle ils sont différents?» et “Ils ne sont pas les mêmes, non?”

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.06.00

Un message important

Très rare mais pas impossible

La semaine suivante, ils ont fait subir un test ADN aux bébés et ont obtenu des résultats étonnants. Apparemment, les bébés n’étaient pas vraiment des jumeaux. L’un d’eux était l’enfant biologique d’Allen et de son épouse! Les embryons avaient également des âges gestationnels différents. Il s’agissait d’un phénomène médical appelé superfétation, un processus dans lequel une femme enceinte continue d’ovuler. C’est vrai – Allen a conçu un autre bébé alors que l’embryon implanté était déjà à l’intérieur d’elle! Ils ne s’attendaient pas à cette évolution, c’est le moins qu’on puisse dire.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.06.34

Très rare mais pas impossible

Développements malheureux et inattendus

Toutes les personnes impliquées ont été stupéfiées en apprenant cela. Après tout, cela ne faisait pas partie de l’accord initial. Conformément aux instructions du médecin, ils ont remis l’intimité jusqu’à ce qu’ils aient confirmé que l’embryon implanté avait pris racine dans la semaine. «Conformément à mon contrat, Wardell [le mari d’Allen] et moi n’avons pas eu de rapports sexuels jusqu’à ce que nous ayons obtenu l’autorisation du médecin de FIV, qui a recommandé l’utilisation de préservatifs», a-t-elle expliqué au New York Post . Un autre événement rare s’est produit sous la forme d’un échec contraceptif.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.07.13

Développements malheureux et inattendus

Une surprise totale

N’oublions pas qu’Allen et son mari viennent de découvrir qu’ils ont maintenant un troisième enfant ensemble. Ils ont été choqués d’entendre cela. «Je paniquais. Mon mari et moi paniquions. Nous n’avions aucune idée de comment cela s’était produit et nous n’avions aucune idée de la façon dont nous allions nous préparer pour un enfant du jour au lendemain. Nous venons d’emménager dans une nouvelle maison, nous n’avions plus d’argent », a-t-elle dit à People . Alors qu’ils essayaient de comprendre la nouvelle, ils ont été frappés par une autre surprise. Qu’est ce que ça pourrait être?

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.07.57

Une surprise totale

Plus de mauvaises nouvelles en magasin

Lorsqu’ils ont appris qu’ils étaient les parents de l’un des enfants, le couple a su qu’ils devaient ramener leur fils à la maison. À ce moment-là, les choses ont commencé à devenir incontrôlables et ils ne pouvaient pas ramener facilement leur enfant à la maison. D’une part, le couple chinois ne voulait rien avoir à faire avec le bébé dès qu’ils ont découvert que ce n’était pas leur enfant. Allen a également appris qu’une employée de l’agence de substitution s’occupait de son enfant.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.08.37

Plus de mauvaises nouvelles en magasin

Ajouter une insulte à une blessure

Pour rendre les choses encore pires qu’elles ne l’étaient déjà, une autre surprise attendait Allen. Le couple chinois, manifestement frustré par leur situation, a exigé qu’Allen lui rembourse 22 000 $ pour lesquels ils l’avaient indemnisée. Elle était dans une situation très délicate.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.07.13

Ajouter une insulte à une blessure

Les demandes incroyables qu’ils ont reçues

«Nous avions déjà dépensé la majeure partie de l’argent que nous gagnions du contrat de maternité de substitution, mais maintenant nous étions apparemment sur la sellette pour des milliers de dollars», a-t-elle raconté au New York Post . Outre les 22 000 dollars d’indemnisation exigés par le couple chinois, l’agence leur a exigé des milliers de dollars pour prendre soin de leur fils. Depuis qu’ils viennent d’emménager dans leur nouvelle maison, Allen et son conjoint n’avaient pas d’argent pour payer ce qu’ils auraient dû au couple et à l’agence.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.09.50

Les demandes incroyables qu’ils ont reçues

Le pire cauchemar d’un parent

Il y a beaucoup de choses qu’un parent ne devrait jamais avoir à entendre de sa vie, et Allen en a entendu une. Elle a appris que son enfant était sur le point d’être mis en adoption! Il n’y avait rien de plus alarmant que d’entendre cela, alors elle savait qu’elle devait faire tout ce qu’elle pouvait pour sauver son fils.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.10.45

Le pire cauchemar d’un parent

La recherche de parents d’accueil

Allen a déclaré au New York Post : «À mon grand dégoût, un travailleur social de l’agence a aligné les parents pour l’adopter et« absorber »l’argent que nous devions au [couple]. Ou, si cela ne fonctionnait pas, le [couple] envisageait de mettre [mon fils] en adoption, car ils étaient toujours ses parents légaux. Il est prudent de dire que le couple était dans une situation délicate. Idéalement, l’enfant leur serait remis sans problème, mais l’agence se battait. Ils ne laisseraient pas une telle chose se produire sans recevoir ce qu’ils pensaient que le couple leur devait.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.11.44

La recherche de parents d’accueil

Adoptez ou achetez votre propre fils

Lorsqu’ils ont appris la nouvelle que la future mère voulait mettre leur fils en adoption, le couple a commencé à perdre espoir. «Je pensais que je n’allais pas le récupérer parce qu’ils faisaient pression sur moi pour que je rembourse cet argent en premier. Puis ils disaient que la future maman envisageait de l’abandonner pour adoption … Je pensais que j’avais un enfant là-bas que j’allais être obligé de tout abandonner parce que je ne pouvais pas l’acheter ou parce que je ne pouvais pas l’adopter », a-t-elle dit à People .

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.12.23

Adoptez ou achetez votre propre fils

Déterminer qui était en faute

C’est alors que le vrai combat a commencé. Allen et son mari se sont endettés pour tenter de récupérer leur enfant, bien qu’ils aient dû négocier avec l’agence après avoir embauché une représentation juridique. Ils devaient déterminer qui est responsable de la situation actuelle.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.12.59

Déterminer qui était en faute

Qui est à blâmer?

Certaines personnes croient qu’Allen et son partenaire devraient s’abstenir complètement, bien que d’autres aient blâmé le médecin de FIV d’avoir donné à la paire le signal d’aller devenir intime. Pendant ce temps, il y avait ceux qui pensaient que les futurs parents étaient en faute, mais n’oublions pas qu’ils ont payé plus cher sous l’impression que des jumeaux étaient en route.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.13.36

Qui est à blâmer?

L’agence pourrait les avoir manipulés

Le camp d’Allen a embauché les services d’un avocat pour récupérer leur fils auprès de l’agence de maternité de substitution. Elle n’a pas blâmé le couple pour la situation car elle pensait que l’agence les manipulait simplement. C’est ce qu’Allen a dit à People à propos de la future mère: «Ce n’est pas sa faute… L’agence lui a mis en tête que j’allais essayer de la poursuivre en justice. Je n’ai jamais dit ces mots. Comme elle avait peur que j’aille la poursuivre en justice, elle a commencé à m’envoyer toutes sortes de SMS.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.14.17

L’agence pourrait les avoir manipulés

Des excuses germées à gauche et à droite

La bataille juridique a été longue, mais finalement, ils ont affirmé qu’Allen ne leur devait rien. Quoi qu’il en soit, il était toujours difficile d’obtenir la garde de leur fils. C’était essentiellement comme s’ils jouaient au chat et à la souris. «Nous avons essayé de l’avoir à de nombreuses reprises, mais une excuse qu’ils nous ont donnée était que les parents d’intention ne voulaient pas signer la procuration, alors nous ne l’avons pas eu … Nous avons reçu un autre appel et nous étions censés le recevoir, puis nous ne l’avons pas fait parce qu’ils envisageaient de l’abandonner pour adoption », a-t-elle déclaré lors de l’entretien avec People .

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.15.01

Des excuses germées à gauche et à droite

Ce que l’agence de maternité de substitution avait à dire

Ne vous demandez-vous pas pourquoi Omega Family Global a essayé de faire subir à Allen un processus aussi douloureux alors que tout le monde savait qu’elle était la mère biologique de l’enfant? En plus de réfuter les affirmations qu’elle a faites, ils ont également publié leur propre déclaration. Voici leur réponse, publiée par le New York Post : «De par sa nature même, la maternité de substitution est un voyage compliqué qui nécessite le soutien et les soins d’agences, de parents, de mères porteuses, de psychologues, d’avocats et d’une foule d’autres professionnels. Comme pour toute grossesse, des problèmes surviennent qui nécessitent beaucoup de soin, une attention aux détails et le respect du processus et des émotions de toutes les personnes impliquées.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.15.50

Ce que l’agence de maternité de substitution avait à dire

Deux mois avant qu’elle ne rencontre son enfant

Encore une fois, Allen a donné naissance aux bébés le 12 décembre 2016. Il lui a fallu trois tentatives infructueuses pour récupérer son enfant avant qu’elle ait enfin l’occasion de le tenir pour la première fois deux mois plus tard. Dans une interview avec le New York Post , elle a raconté: «Et ainsi, le 5 [février], j’ai finalement rencontré un travailleur social d’Omega dans un parking Starbucks à Menifee, [Californie], où elle m’a rendu notre fils, que nous avons renommé Malachie. Le moment a été incroyablement émouvant et j’ai commencé à embrasser et à embrasser mon petit garçon. Allen espère que son histoire deviendra un avertissement pour les autres.

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.16.30

Deux mois avant qu’elle ne rencontre son enfant

Transformer son expérience en une mise en garde

Allen a mentionné qu’elle ne voulait plus jamais travailler comme mère porteuse après sa dernière expérience. Néanmoins, elle ne le regrette pas. «[Mon mari et moi] n’avions pas prévu d’agrandir notre famille si tôt, mais nous chérissons Malachie de tout notre cœur. Je ne regrette pas d’être devenue mère porteuse car cela signifierait regretter mon fils. J’espère juste que d’autres femmes envisageant la maternité de substitution pourront apprendre de mon histoire. Et qu’un bien plus grand sortira de ce cauchemar », a-t-elle expliqué au New York Post .

Capture D’écran 2020 09 29 à 16.17.09

Transformer son expérience en une mise en garde

Qui est à blâmer ?

Etre mère porteuse  n’est pas une chose à prendre à la légère. Cela implique d’avoir des douleurs au quotidien et de risquer des problèmes de santé, parfois. D’après un journaliste, les victimes dans cette histoire sont les parents chinois qui ont payé des frais élevés pour finalement ne pas avoir de jumeaux. De plus, ils ont également payé l’agence d’adoption. Cependant, on ne peut blâmer  que cette agence qui a manipulé tout le monde dans cette affaire. Quoi de plus difficile pour une mère d’attendre de voir son nouveau-né dans un continent lointain ?

Who Were The Victims

Qui est à blâmer ?

Ce n’était pas encore terminé

Allen et son mari sont enfin heureux depuis qu’ils sont réunis avec leur fils. En effet, ils ont dû attendre deux longs mois avant de le rencontrer enfin. Ce temps leur semblait interminable. De plus, Allen a confié que de se savoir qu’il était entre les mains d’inconnus, dans l’agence d’adoption, lui brisait le coeur. Le plus important était d’avoir leur fils dans la famille mais il devait toujours se battre pour joindre les deux bouts suite à leurs dettes…

Dealing With Another Legal Beast

Ce n’était pas encore terminé

Un contrat non-respecté ?

Certaines personnes ont spéculés que le couple n’avait peut-être pas respecté le contrat et cachait quelque chose. Ils avaient peut-être des rapports non protégés, qui sait ? Mais, personne ne pouvait juger. Personne ne savait rien… Cela n’aurait pas de sens, puisque le couple n’espérait pas aggrandir la famille et cela a été une grande surprise pour eux, de devenir parent pour la troisième fois. Mais, personne, ni même les parents, ne pouvait dire quand leur bébé a été conçu, avant ou peu après qu’Allen devienne mère porteuse ?

Breach Of Contract1

Un contrat non-respecté ?

Malachi est plus important que l’argent

Même si financièrement c’était difficile, les parents de Malachi faisaient tout leur possible pour se concentrer sur l’éducation de leur petit. Ils se rassurèrent en se disant que tout allait s’arranger. L’important était d’être présent chaque seconde pour Malachi et observer ses progrès. Quand Allen a été interviewée par le magazine People, son dernier fils avait déjà 10 mois. Fière de ce dernier, elle a décrit comment il a déjà beaucoup de caractère et marche déjà.

Malachi Is Finally Where He Should Be

Malachi est plus important que l’argent

Etre mère porteuse

Cette histoire est assez particulière et rare sont les cas où les choses tournent aussi mal. Heureusement, la plupart des cas se passent bien, et les parents se trouvent les plus heureux du monde. Cette histoire ne devrait pas décourager des parents qui souhaitent avoir un enfant via une mère porteuse. Nous allons vous raconter l’histoire de Kevin et de Nicole Barattini, d’un véritable miracle qui s’est produit, lorsqu’ils ont fait appel à une mère porteuse. Une histoire des plus émouvantes.

Surrogacy Is No Joke

Etre mère porteuse

Elle portait le bébé de son amie quand tout a changé

Kevin et Nicole Barattini se sont rencontrés jeunes, ils savaient déjà qu’ils souhaitaient avoir un enfant et, éventuellement, agrandir leur famille. Après maintes essais, ils se firent une raison, quelques années plus tard, sur le fait qu’ils ne pourront pas avoir d’enfant. Mais, leur rêve allait se réaliser, d’une façon ou d’une autre. Ils ont fini par trouver la solution, en faisant appel à une tierce personne, qui portera leur bébé. Une de leurs amis leur avait suggéré l’impensable.

She Was Carrying The Baby For Her Friend When Everything Changed

Elle portait le bébé de son ami quand tout a changé

Une grande famille

Lianna et Shaun étaient les amis des Barattinis. Ils habitaient tous les quatre dans le même voisinage. Kevin et Nicole les apercevaient souvent avec leur grande famille, et les enviaient. Lianna et Shaum avait environ le même âge que les Barattinis, ils se sont eux aussi mariés très jeunes et ont tout de suite souhaité fonder une famille. Leur rêve s’est réalisé très vite. Après leur cinquième enfant, Lianna souhaité avoir encore un enfant mais elle ne se serait jamais douté que cette fois, ce serait différent.

Lianna and Shaun Are The Parents Of Five Kids

Une grande famille

Simplement en aide à leurs amis

Nicole et Kevin n’avaient pas lâché l’affaire et essayer toujours de concevoir. Tout le monde voyait en eux de bons parents à venir, et qui méritaient d’avoir des enfants. En parlant de cela à leurs meilleurs amis, Lianna se proposa de porter leur enfant, d’être leur mère porteuse. Cela a surpris tout le monde ! Nicole lui dit alors qu’elle allait réfléchir, et en parlant de cette idée à son mari, elle se rendit compte que c’était une bonne occasion, car rien de mieux que d’avoir une mère porteuse pour laquelle on a confiance, et qui n’est autre que l’une de ses meilleures amies. Elle avait juste un peu peur que cela ne gâche leur amitié.

Helping A Friend In Need

Simplement en aide à leurs amis

Une incroyable solidarité

Etre mère porteuse n’est évidemment pas une mince affaire. Cela représente une incroyable expérience pour tous la mère porteuse et les parents également. Ce procédé n’est pas à prendre à la légère et il faut savoir réfléchir à deux fois avant de prendre sa décision. Le Docteur qui avait reçu les deux parents dans son cabinet, racontera plus tard que c’était réjouissant de voir ces deux couples en accord avec eux-mêmes et heureux de donner la vie.

Love And Support From Everyone

Une incroyable solidarité

L’attente

L’implant a été posé dans l’utérus de Lianna en Juillet 2016. Les deux couples suivaient le procédé pour voir si cela allait marcher. Ils étaient tous très enthousiastes et stressés à la fois. Ils croisaient les doigts et même priaient pour que cela fonctionne tandis que leur prochain rendez-vous avec le médecin s’approchait. Il faut dire que tout le monde avait différentes phases d’émotions, surtout le couple qui n’avait pas d’enfants encore, cela faisaient des années qu’ils souhaitaient que ce rêve se réalise. Lianna suivait à la lettre les instructions du médecin après l’implantation de l’embryon.

Fingers Crossed For Good News

L’attente

Un rêve qu’ils ont depuis bien longtemps

Après leur mariage, Nicole et Kevin avait déjà leurs projets en tête, ils allaient s’installer dans leur toute nouvelle maison à Smithton dans l’Etat de New York et y fonderont leur famille. C’était leur rêve depuis 2010 déjà, jusqu’à ce qu’ils décident six ans plus tard de faire appel à une mère porteuse. Le couple n’aurait jamais imaginé avoir un jour besoin d’une assistance pour fonder leur famille. Les médecins n’étaient pas très optimistes sur leur cas, malheureusement.

Beginning A Family Of Their Own

Un rêve qu’ils ont depuis bien longtemps

Des problèmes de santé dans sa jeunesse

Quand elle avait 16 ans, Nicole remarqua qu’elle avait de petites bosses sur sa peau. Au début, cela ne lui semblait pas alarmant, jusqu’au jour où elle en eu sur tout le corps. De ce fait, elle alla immédiatement chez le médecin. Ce dernier lui diagnostiqua une jaunisse. En effet, son taux de plaquette était bien plus bas que la moyenne. Nicole avait également de la fièvre et était toujours fatiguée quand elle prit la décision de vérifier ce qui se passait.

Health Problems As A Teen

Des problèmes de santé dans sa jeunesse

Une maladie auto-immunne

Comme son cas s’aggravait, Nicole dûe retourner chez le médecin qui lui fit faire des prises sanguines. Le résultat tomba, la jeune femme souffrait en fait d’une toute autre maladie qui était auto-immune, cela s’appelait une thrombotic thrombocytopenic purpura ou TTP. Cette maladie peut s’avérer être fatale.  Heureusement, elle a eu le bon réflexe de voir le médecin en temps et en heure car un peu plus tard, et elle aurait pris des risques bien plus graves.

A Dangerous Autoimmune Disease

Une maladie auto-immune

Une mauvaise circulation sanguine

La maladie de Nicole affecte une persone sur 100,000 dans le monde. Elle affecte surtout les femmes, et cela arrive rarement lorsqu’elles sont très jeunes comme l’était Nicole. Si cette maladie n’était pas traitée immédiatement, il n’ y a que 5% de chances de survivre. La maladie empêche la circulation sanguine dans le corps d’où les bleus apparents sur la peau. En plus de cela, les personnes atteintes de la TTP connaissent fatigues et fièvres à répétition.

An Uncommon Blood Disorder

Une mauvaise circulation sanguine

Une maladie irréversible ?

Un traitement a tout de suite pu être mis en place sachant que la maladie de Nicole avait été décelée très rapidement. Par conséquent, la jeune femme pouvait vivre sa vie normalement. Peu à peu, Nicole a très vite voulu oublier cette maladie. Tout cela était désormais derrière elle. De plus, rencontrer l’amour de sa vie, lui a totalement fait oublier ses problèmes. Mais, le passé l’a finalement rattrapé, lorsque le médecin lui a annoncé une mauvaise nouvelle…

Lasting Effects

Une maladie irréversible ?

Une grossesse dangereuse

En fait, Nicole savait que les médicaments qu’elle prenait depuis ses 16 ans, étaient à prendre à vie car la maladie qu’elle avait serait fatale sans le traitement. Lorsqu’elle souhaitait devenir maman elle voulu en faire part au médecin qui lui annonça qu’être enceinte pouvait être dangereux pour sa santé. Elle avait le coeur brisé en plus d’être littéralement choquée de cette nouvelle.

The Bearer of Bad News

Une grossesse dangereuse

Des risques à prendre

Ce qui était délicat, c’était de savoir que son corps pouvait concevoir mais qu’il y aurait tout de même des risques… Nicole voulait avoir une boule magique pour voir l’avenir et savoir si cette grossesse allait vraiment lui être fatale ou pas… C’était un grand dilemne pour elle et son mari. “Il y avait le risque que moi ou le bébé décède lors de l’accouchement” avait-elle déclaré, plus tard. Nicole allait-elle vouloir prendre ce risque ?

A Risky Pregnancy

Un risque à prendre

Elle était prête à prendre ce risque…

La réponse est OUI, Nicole avait toujours voulu être enceinte, depuis qu’elle est toute petite. Elle se disait qu’il serait dommage de s’arrêter sur sa maladie et si elle faisait tout pour avoir la santé en mettant toutes les chances de son côté ? C’était difficile pour elle d’accepter de ne pas tomber enceinte à cause de cette maladie… Nicole confia alors à son mari qu’elle était prête à prendre ce risque mais ce dernier lui fit tout de suite changer d’avis.

Nicole Was Willing To Risk It

Nicole était prête à prendre le risque

Trouver une solution adéquate

Nicole et Kevin finirent par accepter qu’ils ne pourront pas concevoir d’enfants, car ils ne savaient absolument pas comment la grossesse allait se dérouler suite à la maladie auto-immune de Nicole. Mais, ils avaient refusés de baisser les bras et allaient trouver une solution coûte que coûte. Le couple avait prévu de prendre des vacances mais ont tout annulé pour se préparer à leur futur de fonder une famille, ils étaient plus décidés que jamais, et ce, depuis 2010.

Looking For A Safer Alternative

Trouver une solution adéquate

L’adoption

La première chose qui vint en tête était l’adoption, en effet, ce n’était pas important pour le couple d’avoir des enfants qui leurs ressemble, leur but étant simplement d’avoir une famille. Ils avaient choisi cette option pendant longtemps en se renseignant sur les procédures d’adoption… Ils découvrirent à quel point l’adoption était chère et se tournèrent vers une autre alternative: La maternité de substitution. Nicole avait donc décidé de faire congeler ses ovules et de rechercher une mère porteuse. Elle ne se serait jamais imaginé que cette dernière se trouvait à deux pas de chez elle.

The Cost Of Adoption

L’adoption

 

 

Publicité